Pour ce nouveau numéro, on poursuit notre exploration de l’univers des artistes/designers 3D en passant rendre visite à Hugo Fournier. Autodidacte, il joue avec les couleurs, les textures et les compositions pour donner vie à des images saisissantes de réalisme. Il nous explique tout ça…

Hello Hugo, comment ça va ?
Salut, un peu débordé en ce moment mais ça va très bien, merci.
Peux-tu nous retracer ton parcours en quelques lignes ?
J’ai fait une école de communication visuelle, puis je me suis
formé en autodidacte à la 3D. Je suis maintenant freelance
depuis 3 ans.

HUGO FOURNIER

Pour ceux qui ne connaissent pas ton métier, c’est quoi un
designer 3D/Artiste 3D ?

Un artiste/designer 3D, c’est simplement un artiste/designer qui
bosse sur des outils 3D. Ce qui m’a amené à la 3D, c’est le feeling
de ces outils et la liberté créative qu’ils procurent.
Quand on regarde ton travail, on a parfois du mal à faire la
différence entre le réel et le virtuel…

Tu travailles pas mal sur l’architecture… D’ailleurs, quel est
le meilleur endroit pour s’inspirer de l’architecture ?

Tous les endroits sont bons pour s’inspirer : il y a toujours le
petit détail sur un matériau qui va attirer l’attention, l’ombre
franche qui va être bien dessinée parce que c’est le bon moment
de la journée, la perspective d’une rue ou même encore d’une
rame de métro… Tous ces éléments peuvent ensuite être mixés
ensemble pour créer quelque chose de nouveau et original.

HUGO FOURNIER

Parle nous un peu de tes techniques de travail ?
Je travaille essentiellement avec le logiciel Cinema4D et le
moteur de rendu Redshift avec lesquels je construis ma scène.
Une fois l’image/vidéo rendue, je fais les ajustements finaux
dans Photoshop/AfterEffects.

HUGO FOURNIER

Comment interviens-tu auprès de tes clients ? Qui sont-ils et
quels sont leurs différents types de demandes ?

Généralement les clients me contactent car ils apprécient mon
univers graphique. La plupart du temps il s’agit de la réalisation
de films mais ça m’arrive aussi de produire des images.

Un artiste incontournable pour toi ?
Andy Goldsworthy et son landart incroyable.

Un musée à visiter absolument ?
Le Louvre, même si une seule visite ne suffira évidemment pas…!

Ta prochaine expo ?
Digital Utopia: Interior Paradise in Time of Social Medias par Charlotte
Taylor et Adam Štěch.

HUGO FOURNIER

L’endroit idéal pour déconnecter ?
La plage me semble être l’endroit idéal, j’y pense avec nostalgie depuis
que je vis à Paris. Rien de tel que d’entendre le bruit des vagues et de
sentir l’air marin.

Ton disque du moment ?
Exit Planet Dust, des Chemical Brothers.

Un film qu’il faut avoir vu au moins un fois dans sa vie ?
No Country For Old Men de Joel et Ethan Coen.

Tes futurs projets ?
En parallèle de mes missions, je travaille actuellement sur un film
personnel – entièrement réalisé en 3D – qui devrait sortir avant la fin de
cette année. Je garde aussi du temps pour bosser sur des collaborations
avec d’autres artistes 3D pour explorer et mixer de nouveaux univers.

Un dernier mot ?
Un grand merci à vous et à toutes les personnes qui suivent mes travaux,
c’est à la fois valorisant et motivant.

VOIR SON SITE