A la tête du restaurant de desserts Le Sarkara à Courchevel, Sébastien Vauxion est le premier chef pâtissier étoilé au monde. Récompensé par le Michelin en 2019 et 2020, il signe une carte audacieuse et moderne autour du sucré et des produits du terroir savoyard.

Sébastien Vauxion fait figure d’exception dans le monde très fermé de la haute gastronomie. Une exception car il est le premier chef pâtissier à avoir fait son entrée au Guide Michelin en 2019 qui lui a attribué un premier macaron puis un second en janvier dernier. Une première mondiale pour celui qui dirige les cuisines du restaurant Le Sarkara, implanté à l’Hôtel K2
Palace de Courchevel. Car ici, la gastronomie prend un tout autre sens en bousculant les codes traditionnels. Un véritable pari réussi par les propriétaires de la chaîne hôtelière qui ont imaginé avec le chef un lieu singulier où le dessert se décline à toutes les étapes du repas.

© photos : Matthieu Cellard

Pour mieux cerner l’approche inédite de Sébastien Vauxion, il faut observer de plus près son histoire familiale et son riche parcours. Issu d’une famille où la pâtisserie a toujours tenu une place de choix, il se passionne très vite pour le métier et multiplie les formations pour se spécialiser, notamment en tant que Cuisinier en desserts de restaurant et Pâtissier confiseur glacier traiteur à l’École Nationale Supérieure de Pâtisserie d’Yssingeaux. Formé à la pâtisserie Peltier quand Philippe Conticini était responsable de la création et chez Pierre Hermé, il intègre dès 2005 la brigade de Yannick Alléno au Meurice où il découvre la haute gastronomie.

© photos : Matthieu Cellard

Puis il travaillera une dizaine d’années auprès de son mentor Pierre Gagnaire qu’il présente comme « un grand chef atypique qui ne fait rien comme les autres ». En 2014, le chef rejoint le groupe K2 pour superviser la pâtisserie des établissements du groupe avant d’ouvrir trois ans plus tard le Sarkara.

© photos : Matthieu Cellard

Au coeur d’une espace feutré avec vue panoramique sur les sommets et la vallée de Courchevel, Sébastien Vauxion a imaginé une expérience culinaire de haute voltige, résolument unique au monde. Dans ce restaurant ouvert uniquement au déjeuner de 13h à 15h30 du mercredi au dimanche, le chef décline une carte complète autour du sucré avec entrées, plats, fromages et desserts cuisinés sur l’instant. Un véritable menu où se succèdent des créations toutes plus étonnantes les unes que les autres inspirées du riche terroir local. Comme un chef, la cuisine de Sébastien Vauxion réside dans les ingrédients, les préparations et les cuissons. Les assiettes révèlent ainsi de subtiles associations de produits, de textures et de températures réalisées à partir de fruits et légumes, de chocolat, de fromage ou encore d’herbes aromatiques comme Le Céleri-Clémentine, un sorbet de céleri rave d’Aix-les- Bains à la vanille Bourbon, clémentines fraîches et confites et
émulsions de céleri en entrée ; Le Chou-Fleur avec ses pétales de chou-fleur rôtis à la braise, chips de pain Melba, sorbet végétal et vinaigrette agrumes-carvi sauvage pour le plat ou encore son Fromage comme dessert, un Bleu de Termignon, pâte de raisin et gelée de pain grillé et sorbet de bière brune
au thé noir.

Au Sarkara, Sébastien Vauxion sort littéralement des sentiers battus et réinvente la haute gastronomie avec une sacrée dose d’innovation, valeur chère à ce monde où les pâtissiers restent encore trop souvent dans l’ombre des grands chefs. Une troisième étoile peut être ?

LE SARKARA