Parisien d’adoption, Stephane Malka est l’un des chefs de file de la nouvelle garde architecturale. Très tôt inspiré. par la rue et les espaces urbains, il imagine aujourd’hui une architecture originale, axée sur l’avenir, qui investit l’espace public et les surfaces inexploitées pour prendre à contre-pied la crise de l’habitat et la flambée des loyers.

Résultat de recherche d'images pour "stephane malka remise des prix"

Exposé au MoMA, au Victoria Museum de Melbourne ou encore à la Cité de l’Architecture à Paris, le marseillais Stéphane Malka a une vision bien personnelle de l’architecture.

Recalé des Beaux-Arts de la Cité Phocéenne à cause de son penchant pour le graffiti, il s’inscrit en école d’architecture puis poursuit sa formation dans les Ateliers Jean Nouvel à Paris.

Résultat de recherche d'images pour "jean nouvel stéphane malka"

Il travaille alors pour la scénographie des shows du créateur de mode Thierry Mugler puis sur un projet de bar perché sur le toit des Galeries Lafayette baptisé « Haut Nid ». Un projet qui illustre déjà son désir précurseur d’investir les espaces inexploités des villes : toits, terrains vagues, stations services, murs pignons, etc.

Haut Nid

Lauréat de plusieurs prix de La Ville de Paris et du Ministère de La Culture, il propose des solutions architecturales alternatives et créatives, et développe les théories d’un renouveau citadin dans les porosités urbaines qu’il nomme « délaissés urbains ». Des lieux qui étaient ses terrains de jeu et qui l’inspirèrent lorsqu’il peignait d’énormes fresques et qui lui ont fait réaliser que « ce chaos qu’est la ville était pensé et dessiné ». Après avoir monté sa propre agence, il collabore quasi instantanément avec de grands noms de la profession comme Philippe Starck ou Rem Koolhas, tout en gardant sa ligne directrice : penser la ville en développant des alternatives propres à notre époque avec humanisme, positivisme et conscience écologique.

En 2014, il publie l’ouvrage « Le petit Paris », un manifeste qui présente les axes de réflexion de son travail : la réduction du temps et des coûts de construction grâce aux éléments préfabriqués et au recyclage des matériaux. On lui doit donc plusieurs projets qui exploitent la flexibilité et le dynamisme de la ville, des sortes de « greffes urbaines », comme autant d’éléments rapportés à l’architecture existante.

Le petite PAris Manifeste

Côté réalisations, l’agence Malka Architecture signe des équipements culturels, des immeubles, des bureaux, les logements, mais aussi des scénographies commerciales et des installations et même du mobilier sur-mesure. On peut relever par exemple la Cité d’Or, la maison de l’Égypte à Paris, une résidence étudiante située à la Cité Internationale Universitaire de Paris et qui prend la forme d’une superposition de 42 blocs mégalithiques représentatifs des différents territoires fédérés de l’Égypte antique.

cité d'or stéphane malka

La boutique Homecore des Champs Elysées a également connu une lifting coloré, inspiré par le logo des légendaires bombes d’aérosol Krylon ainsi que la « Color Therapy » des vêtements de la marque.

Boutique Homecore / Stéphane Malka Architecte

Les bureaux de l’agence de communication Dentsu Paris se pare quant à eux de lattes de bois courbées permettant une flexibilité des espaces quasi infinie créant ainsi des zones de travail interchangeables, du large open-space à la petite salle de travail, grâce à un système où les sols, murs et plafonds sont totalement modulaires.

 dentsu paris stéphane malka Architecte

Sans oublier des projets comme Pont9, Agora22 Architecture de l’Urgence Climatique à Marrakech dans le cadre de la Cop22, le projet Plug-in City 75 qui investit les façades d’immeubles du XVIe arrondissement de la capitale, ou encore le projet Oxygen La Défense créant une nouvelle entrée pour le plus grand quartier d’affaires d’Europe et qui intègre quatre restaurants, un café, un espace de co-working, des bureaux et des jardins. Un architecte en phase avec les préoccupations de notre époque.

Plug-in City 75 Stephane Malka Architecte

VOIR LE SITE DE MALKA ARCHITECTURE