A l’occasion de la sortie de sa collection capsule réalisée avec Sessùn, l’artiste Koralie revient en détails sur cette collaboration inédite. Genèse, inspirations, matières…

Comment est née cette collection capsule ?
C’est une première avec Sessun ?
Emma m’a contactée il y a un an et demi pour me proposer une collaboration de quelques pièces à l’occasion des 20 ans de Sessun. Depuis nos débuts, nous avons toujours suivi nos travaux respectifs, nous nous sommes croisées plusieurs fois tout au long de ces années et nous avons quelques amis en commun. J’admire beaucoup le parcours d’Emma, comment elle a su faire évoluer sa marque, tout en restant authentique et fidèle à ses goûts, son évolution personnelle et son entourage.
L’univers de Sessùn a grandi avec nous, avec nos envies, notre style.
Quand on a commencé à parler de cette collab et à mettre nos idées en commun, Emma a pensé qu’il serait finalement plus judicieux de faire de cette collaboration une vraie collection capsule complète et ne pas se limiter à quelques pièces, et de proposer cette collection « Sessun x Koralie » en dehors de l’évènement des 20 ans de la marque.
C’est une première pour Sessùn qui n’avait jamais proposé de collaboration à une artiste sur une collection entière, et j’en suis honorée.

Tu parles d’un vestiaire idéal d’atelier … Où as-tu puisé tes inspirations pour dessiner les pièces ?
Parle nous un peu du processus de création, des techniques de fabrication, des matières utilisées avec l’omniprésence de l’indigo…
Le but de notre collection était vraiment de mélanger nos deux univers. Nous avons des inspirations et des influences communes, nos racines culturelles sont les mêmes, nous sommes nées et avons grandi en Camargue, nous sommes issues de la culture urbaine (skate, graffiti… ), nous sommes de la même génération, nous avons une grande passion pour l’ethnique et le folklore : du Japon au Pérou. Nous aimons les couleurs naturelles et une de nos couleurs préférées est l’Indigo, nous aimons l’artisanat en général et le tissage en particulier …
Bref beaucoup de points communs, on savait que ça n’allait pas être compliqué de s’entendre sur nos envies pour cette collection. J’ai proposé beaucoup d’idées au départ, qui partaient dans tous les sens, j’ai fait beaucoup de dessins et de recherches, puis Emma a « débroussaillé » tout ça. Elle a l’œil et les bons arguments pour savoir ce qui fonctionne une fois qu’on passe du papier au tissu, ce qui va aller ensemble … elle m’a proposé à son tour pas mal d’idées qui allaient dans la direction que nous avions choisie, elle m’a montré des modèles et des matières, des accessoires, des détails de finitions … Nos décisions se sont arrêtées sur les pistes qui nous ressemblaient le plus et qui se mélangeraient le mieux ensemble. Nous avons gardé ce qui était au point de jonction entre l’univers de Sessùn et mon univers, l’objectif étant de mixer élégamment nos singularités. C’est tout à fait naturellement que notre choix de couleur dominante s’est porté sur l’Indigo, couleur du bleu de travail, de la mer, des toiles Japonaises … et qui nous évoquait notre passion commune pour les voyages et la découverte. J’ai travaillé pas mal d’illustrations inspirées par la nature dans un style art deco, que nous avons décliné en pattern et en broderies.

Nous avons créé une collection de 25 pièces : certaines très influencées par le vestiaire d’atelier : pantalon large à bretelles, jupe tablier, vestes très worker , trousse à pinceaux … d’autres plus ethniques : pull à pompons, large blouse en soie, ceinture obi, talismans en bois, pull jaquard effet tissage, sac en cuir brodé …

As-tu prévu une mise en scène particulière en magasin ?
Elle sera représentée bien évidement dans toutes les boutiques Sessùn mais également dans une sélection de boutiques qui sauront mettre en valeur ce projet, le Bon Marché à Paris nous a même proposé un pop up avec une scéno. On est en train d’organiser des petits évènements dans plusieurs villes de France qui viendront ponctuer la sortie de notre collection. Nous tiendrons au courant des dates et lieux sur nos réseaux sociaux Instagram @realkoralie @sessun @metroplastique.

OU SERA t’elle dispo dans le sud de la France ?
Vous la retrouverez dans les boutiques Sessùn de Toulouse, Aix-En-Provence, Avignon, Marseille, chez People’s Rag à Montpellier … et sur ma boutique en ligne www.metroplastique.com.

Tu as des projets mode prévus dans les prochains mois ?
Non absolument pas, j’ai refusé pas mal de propositions de collaborations pour me consacrer et me concentrer entièrement sur cette collection. C’est important de faire des choix qu’il n’y ait pas de confusion. En revanche, j’ai travaillé en parallèle sur un projet que j’ai appelé « Indigo blood », j’ai produit et réalisé un film ainsi qu’un livre qui sortiront à peu près en même temps que la collection et qui feront écho à ce projet.

KORALIE exposera « THE INDIGO BLOOD PROJECT3 à la galerie Jonathan Levine Projects à NYC du 31 mars au 28 avril 2018