Créateur de référence, Jérôme Dreyfuss s’est attaqué au prêt-à-porter avant de se tourner vers la maroquinerie en 2002. Aujourd’hui, celui qui a conquis les femmes du monde entier avec ses élégantes pièces a décidé d’explorer le vestiaire masculin. Portrait du talentueux Mr Dreyfuss.

Cabas, minaudières, cartables, sacs portés main… en veau, agneau ou python, les créations de Jérôme Dreyfuss ont littéralement conquis les femmes depuis une dizaine d’années (et aujourd’hui les hommes) qui ont trouvé chez ce maroquinier français un savoir-faire et un style uniques. Lancée en 2002, sa maison éponyme est de nos jours reconnue comme une référence en la matière et demeure incontournable lors des défilés, aux bras des stars mais surtout dans la rue, son « terrain de jeu ».

dreyfuss02

Avant d’investir l’univers de la maroquinerie, Jérôme Dreyfuss, originaire de Nancy, s’est essayé avec succès au prêt-à-porter femme avec sa marque Couture-à-porter fondée en 1998 après un bref passage à l’ESMOD de Paris et de multiples expériences chez Galliano, Givenchy puis aux côtés de Gérald Marie chez Elite Model Management. Entouré de femmes depuis toujours, il cultive son goût pour la création de vêtements avant de recevoir le prestigieux prix de l’ANDAM et d’être élu Homme de l’Année dans la catégorie Mode en 2000. Ce n’est donc que deux ans plus tard, en 2002, que Jérôme Dreyfuss décide de se consacrer exclusivement à l’une des pièces phares du vestiaire féminin : le sac. «Un soir, je dinais avec des amies et m’aperçois qu’aucune d’elles ne porte de sac. Lorsque je leur demande pourquoi, elles me répondent qu’elles ne trouvent pas le modèle de leur rêve !». Sa première collection baptisée « Roots de luxe » composée de sacs souples et ultra légers, discrets et élégants signe une entrée fracassante. Les parisiennes sont conquises par le look et la qualité de ces petites nouveautés à porter en toute occasion !

dreyfuss03

Une réussite que Jérôme Dreyfuss doit à son savoir-faire artisanal respectueux de l’environnement (label Agicouture) et au style résolument novateur de ses sacs. Raffinés et parés des détails astucieux comme les poches détachables, mousquetons porte-clefs ou mini flashlight, ils deviennent rapidement les compagnons privilégiés des femmes et des stars qui n’hésitent pas à les appeler par leur petit nom de garçon (Billy, Jacques ou Momo). « J’aime faire les choses avec légèreté et nommer mes sacs permet de leur donner vie avec humour. » Rien ne leur résiste ! Habillés par les matières les plus nobles sélectionnées avec grand soin : chèvre nubuck, python, agneau bubble, toile denim… ils prennent naissance le plus souvent dans la rue et s’adressent à toutes les femmes : « Je fais ce que j’aime et travaille de manière très instinctive. Je ne suis pas les tendances et m’inspire principalement des femmes que je croise dans la rue, de mes amies ». Au fil des saisons, la gamme s’étoffe considérablement pour offrir de multiples formats et styles selon les envies, d’élégants cuirs tels le python ou le pony, et de nouvelles prouesses techniques.

dreyfuss04

Autour du sac, le créateur a également développé une large gamme de pochettes, portefeuilles, porte-monnaie et accessoires, aujourd’hui complétée par une ligne de sacs pour hommes, Monsieur Dreyfuss, lancée en 2012 et une collection de chaussures pour Femme introduite l’année dernière. « Je suis très heureux de l’arrivée de cette ligne de chaussures. C’est un nouveau terrain d’expression dans lequel je me sens plus créatif que jamais ! ». Cet hiver, les sacs Jérôme Dreyfuss s’inspirent de l’esthétique des années 70 : soirées chics pour les femmes et tendance plus sportswear chez les hommes. Epurés, fonctionnels et intemporels, les sacs signés Jérôme Dreyfuss redéfinissent les codes de la maroquinerie.

…………………………………………………………………………………………………………………….

www.jerome-dreyfuss.com / © photos : D.R