L’homme AMI est un type que l’on croise au coin d’une rue, qu’e lon apprécie à la terrasse ensoleillé d’un café, pourquoi pas au Flore. Un mec séduisant qu’on zyeute avec plaisir dans la salle d’embarquement. La dégaine décontractée avec une pointe d’arrogance, le baroudeur s’offre un look cool et captivant.

Alexandre Mattiussi crée, en janvier 2011, AMI. Mix de ses initiales et de la dernière lettre de son nom. Talent inné passé par l’Ecole Duperré, il rentre rapidement chez Dior sur la ligne 30 Montaigne. De 2004 à 2009, il se perfectionne en tant que premier assistant Studio Homme de Givenchy. De là, il intégrera celui du célèbre et original créateur Marc Jacobs, lui permettant de travailler entre Paris, Milan et New York. Puis, à l’aube de ses 30 ans, il prend son envol en créant sa propre marque.

ami02

Très vite, les créations d’Alexandre Mattiussi connaissent un franc succès, la presse internationale s’y intéresse et adhère, la clientèle s’élargit. AMI connait un décollage fulgurant. Aujourd’hui, son label compte plus de 140 points de ventes à travers le monde. Puis en décembre 2012, Alexandre Mattiussi voit le rêve de tout couturier se réaliser. Il ouvre sa première adresse parisienne au 109 boulevard Beaumarchais dans le beau quartier « bobo » du Haut du Marais. L’adresse lui convient particulièrement. A ses côtés, au numéro 111 s’est installé le concept store solidaire « Merci » de Marie-France Cohen, fondatrice de la marque de luxe pour enfants Bonpoint.

ami03

Pour son premier espace, Alexandre Mattiussi a fait appel aux architectes du cabinet Studio KO, réputé pour ses sobres et élégantes réalisations. La boutique prend des airs d’atelier de tailleur comme celui d’un bel appartement haussmannien. Alexandre Mattiussi reste donc honnête et fidèle à son style jusqu’à la conception de sa boutique. Un lieu parfait pour élargir le cercle d’AMI. Dans la continuité de sa brillante avancée, cerise sur le gâteau, le créateur devient lauréat, le 4 juillet 2013, du grand prix de l’ANDAM (Association Nationale pour le Développement des Arts de la Mode). Son univers fait l’unanimité devant un prestigieux jury composé entre autres de Pierre Bergé, représentant la Fondation Pierre Bergé et Yves Saint-Laurent, Pamela Golbin, conservatrice en chef au Musée des Arts Décoratifs, un club de mécènes ainsi que de grands professionnels de la mode et du luxe. En guise de récompense, il se voit attribuer une bourse de 250.000 euros ainsi qu’un parrainage de Renzo Rosso afin de perpétuer la réussite d’AMI, de donner les moyens au jeune créateur français et ses créations masculines de se déployer en France, et l’aider à engager une véritable démarche professionnelle.

ami04

Pour sa 6ème collection, Alexandre Mattiussi reste dévoué à son genre et introduit sa patte dans une ambiance fraîche et fun sans en oublier la french touch marquée d’élégance. Pour cette saison, il donne le ton à travers une ligne hybride. On y aperçoit des laines tropicales Made in Italy, des rayures d’écolier direct from UK, des chaussures en cuir tressé Made in Portugal, une nouvelle ligne de baskets multico, un camouflage double face
made in Japan. On retrouve également une des signatures AMI, la doublure rayure noire et blanche, mais aussi une pluralité de tissus classiques (Prince de Galles, natté caviar, pied de poule, des carreaux, des pois, etc.). Le jeune créateur nous propose aussi des accessoires. Conformes aux looks, ils associent des valises en cuir brut, des sacs 48 heures en cuir tressé, un sac à dos 12 heures pour la rando ou une pochette zippée pour la soirée. Alexandre Mattiussi en appelle à la couleur : un orange électrique, un jaune ambré, un grenat sexy. Il n’oublie pas non plus la casquette, toujours présente avec son logo bleu blanc rouge, mais aussi un inédit chapeau en feutre souple, un jean délavé et décoloré par le soleil comme si on l’avait porté des années. Enfin, l’ingénieux créateur nous propose une parka en toile cirée franchement « loose » pour les averses du mois d’août. Tout cela créé avec pertinence, sobriété, décontraction, passion du créateur et fait « avec amour » comme cela est précisé sur les étiquettes.

…………………………………………………………………………………………………………………….

http://amiparis.fr / texte : Marion Violet / © photos : Tommy Ton