Elu cette année et pour la seconde fois créateur de l’année dans la catégorie menswear par le Council of Fashion Designers of America, le new-yorkais Thom Browne affirme sa vision novatrice de la mode masculine et féminine.

Actuellement, rares sont les créateurs de mode à être toujours plus productifs et acclamés. Thom Browne est de ceux-ci. Cette année, et pour la seconde fois après2006, il a remporté le prestigieux prix du Designer of the Year décerné par le CFDA (Council of Fashion Designers of America).

Douze ans après le lancement de sa marque éponyme, le natif de Pennsylvanie (1965) a imposé sa griffe inimitable sur la scène internationale. Celui qui cultive sa différence à chaque collection et show de présentation a fait ses classes chez Club Monaco propriété du groupe Ralph Lauren avant de s’établir en nom propre sur le segment du sur-mesure (2001). Visionnaire et un brin provocateur,il va miser sur l’élaboration de pièces inspirées des silhouettes phares de la fin des années 50 et du début des années 60 façon Mad Men. Un pari gagnant quand on connaît le succès retentissant de la série diffusée à partir de 2007 sur les écrans américains. Trois ans plus tard, en 2004, il s’attaque au marché du prêt-à-porter sur lequelil va littéralement révéler sa créativité avec la ligne Thom Grey notamment. Loin de se cantonner à un seul univers, Thom Browne multiplie les collaborations au travers desquelles il décline sa vision novatrice du vestiaire masculin : ligne Black Fleece chez Brooks Brothers, collection de bijoux pour hommes chez Harry Winston(2007) et Gamme Bleu pour Moncler (2009).

 



Entre temps, le magazine GQ lui décerne le titre de Styliste de l’année (2008). En 2011, en parallèle du lancement de la gamme de lunettes unisexes, il dévoile sa collection de prêt-à-porter pour femmes. De l’extravagance des uniformes à la sobriété des costumes,l’influent Thom Browne étonne régulièrement l’assemblée qui se presse pour assister à ses shows préparés autour de thèmes inattendus : patinage artistique, tennis sur gazon ou défilé quasi militaire. L’homme qui a fait de la veste ultra cintrée et du pantalon slim tombant au-dessus de la cheville ses pièces phares prend également un malin plaisir à mélanger et décliner les imprimés,dessiner des coupes improbables et volumineuses et associer des couleurs plus voyantes. La construction, la qualité et les détails(dont le ruban bleu-blanc-rouge) demeurent ses priorités absolues et l’allure reste chic en toute circonstance. Thom Browne aime aller à contre –courant et l’idée de s’affirmer comme un créateur différent l’anime depuis ses débuts. Des vêtements aux accessoires en passant par les chaussures, le vestiaire signé par ce trublion de la mode nous réserve encore d’excellentes surprises. Et c’est bien cela qu’on attend d’un tel talent. Pour information, sachez que Bruno Chaussignand vous a concocté une sélection pointue de lunettes TB. A voir chez O Mil’Yeux à Montpellier.
…………………………………………………………………………………………………………
© Photos : D.R / www.thombrowne.com