La course des supercars italiennes bat son plein ! Le départ fut donné lors du dernier salon automobile de Genève en mars dernier avec en première ligne deux monstres de puissance : la LaFerrari et la Lamborghini Veneno.

Les visiteurs étaient venus en nombre les 7 et 8 mars derniers pour assister aux présentations des deux derniers supercars transalpines : la LaFerrari qui succède dix ans après au modèle Enzo et la Lamborghini Veneno venue célébrer le cinquantième anniversaire du constructeur. Depuis quelques semaines donc, ces deux bolides font la une des magazines spécialisés et sont au cœur des conversations. Et l’on a peu de difficulté à saisir cet engouement tant les deux marques ont mis la barre très haut. Ferrari et Lamborghini ont frappé un grand coup !


A Maranello, la marque au cheval cabré a tout simplement mis au point la Ferrari la plus puissante de son histoire, et sans doute la plus belle. La sobriété de son nom tranche avec ses performances exceptionnelles. En optant pour la première fois pour une motorisation hybride, elle démontre ainsi que puissance et écologie ne sont pas incompatibles : son V12 de 800 équidés est associé aux 163ch du moteur électrique. Le calcul est rapide à l’image du 0 à 100km/h abattu en moins de 3 secondes et du 0 à 200 km/h réalisé en moins de 7 secondes, pour une vitesse de pointe de 350 km/h. Outre ces chiffres impressionnants, LaFerrari arbore des dimensions et des lignes ultra sportives dignes d’une Formule 1 : 4,70m de long pour 1,99m de largeur et seulement 1,11 m de hauteur, un concentré de sportivité avec un nez et des flancs sculptés. C’est d’ailleurs en étroite collaboration avec sa division course que Ferrari a développé cette machine équipée du baptisé HY-KERS. Les 499 exemplaires à 1,2 million d’euros qui seront produits avaient déjà tous trouvé preneurs avant la présentation officielle. L’année 2013 s’annonce aussi bénéfique que la précédente, la meilleure de son histoire avec 7318 modèles vendus. (poids) Le président de la marque Luca di Montezemolo : « Il s’agit de l’expression ultime de l’excellence de notre société : innovation technologique, performances, style futuriste, plaisir de conduite. Cette voiture est extraordinaire et destinée à nos collectionneurs… ».

A Sant’Agata Bolognese, fief de Lamborghini, il s’agissait de célébrer de la plus belle des manières le 50ème anniversaire de la marque. Pour ce faire, les équipes ont elles aussi développé une incroyable mécanique de précision au look ultra agressif et futuriste à base de carbone : la Veneno dont le nom fait référence à un célèbre taureau qui avait mortellement blessé le torero José Sanchez Rodriguez lors d’une corrida espagnole en 1914. Avec ses quatre roues motrices, son bloc V12 6,5L de 750 chevaux issu du modèle Aventador et son imposant aileron arrière, la Veneno atteint tranquillement la vitesse de 355km/h sur circuit et décharge également le 0 à 100 km/h en moins de 3 secondes, 2,8 plus précisément. Et ce malgré son poids culminant à 1450 kilos. Vitrine du savoir-faire Lamborghini, notamment en matière d’aérodynamisme, cette véritable machine de guerre sera fabriquée à seulement trois exemplaires, déjà vendus à l’instar de la LaFerrari. La facture s’élève tout de même à 3 millions d’euros hors taxe. Rareté oblige !

…………………………………………………………………………………………………………

© Photos : D.R