Ce début d’année 2013 marque l’entrée de la Grenouillère au guide Relais & Châteaux. Une étape de plus pour Alexandre Gauthier, jeune chef de 33 ans, dans sa conquête des sommets gastronomiques.

L’arrivée de la Grenouillère au Relais & Châteaux participe davantage à la reconnaissance dont jouit Alexandre Gauthier depuis qu’il a repris voilà huit ans cette ancienne ferme du 16ème siècle nichée au coeur de la campagne du Pas-de-Calais. Depuis 2011 le restaurant familial de la Madelaine-sous-Montreuil se présente sous un nouveau jour après la métamorphose décidée par le chef et dirigée par l’architecte Patrick Bouchain. Un terrain de jeu désormais plus en accord avec lui-même et son art culinaire.

« L’idée était de rendre le lieu cohérent avec ma personnalité et ma cuisine, de l’amener dans l’époque sans renier ce qu’il a été. »


Huit nouvelles chambres pensées comme des huttes de chasseur, arts de la table et service revisités, décoration contemporaine et surtout, une cuisine qui fait sa révolution. Car Alexandre Gauthier a voulu prendre un virage, sans pour autant oublier qui il est et d’où il vient. Fils de Roland Gauthier, étoilé dans ce même établissement de 1983 à 2001, le boulonnais a connu jusque-là un parcours digne des plus grandes toques, qui l’a vu passer chez Régis Marcon, Michel Roth ou Olivier Brulard (MOF 1997). Promis alors à un avenir des plus radieux, Alexandre Gauthier se voit décerner en 2007 le titre de « Grand Chef de Demain » par le Gault & Millau. Il ne tardera d’ailleurs pas à le confirmer avec l’obtention l’année suivante de son premier macaron Michelin.


Nous voilà cinq ans plus tard ! Et en ce début d’année 2013, le trentenaire continue d’épater aussi bien son père et ses pairs que les gastronomes venus s’asseoir en salle. La transformation intervient notamment dans le mode de cuisson puisque le chef a pris le pari de travailler principalement à l’induction pour sublimer les produits de son territoire, issus de la pêche, de la chasse et de la cueillette. Fine, légère et novatrice, la gastronomie d’Alexandre Gauthier joue la carte de la dégustation (huit services) et de la découverte (onze services) : Avocat, eau de mer ; coussin de chanvre, macalong persil ou marjolaine citron. La campagne livre ses trésors, réinterprétés dans l’assiette avec audace, technique et créativité par le maître des lieux. Evasion garantie !

Le guide Michelin millésime 2013 réservera-t-il une bonne surprise à Alexandre Gauthier ? Réponse le 29 février.

…………………………………………………………………………………………………………

© Photos : Portrait : Ildiko Peter / D.R

lagrenouillere.fr