Homonyme du célèbre chanteur britannique, Robert Palmer a pourtant un tout autre talent : celui d’être un véritable expert de Photoshop. Logiciel avec lequel il « construit » d’impressionnants visuels où illustration et photomontage se marient subtilement.

Pouvez-vous nous raconter votre « background graphique » ? J’ai lu que vous étiez passé par l’école intuit.lab puis aux studios Sabotage et Time to Buy. J’ai commencé mes études à Strate College, mais force est de constater que le design industriel n’était vraiment pas fait pour moi, et au final je suis arrivé à intuit lab où je me suis senti à ma place. J’ai pu y acquérir les bases, notamment grâce à François Deshayes professeur d’illustration qui m’a beaucoup aidé dans mon développement personnel. C’est à lui que je dois d’être illustrateur professionnel aujourd’hui. Un peu avant la fin de mes études à Intuit Lab j’ai effectué un stage chez Sabotage Studio ce qui fut une expérience transformatrice pour moi car j’y ai découvert le motion design et l’animation en général. Cela m’a permis de rajouter une corde à mon arc en terme de compétence. Après mes études j’ai intégré l’équipe du studio Time To Buy où j’ai réalisé des bannières, mini sites web, newsletters… pendant près d’un an. Après cet épisode, je décide de me mettre à mon compte et après quelques mois de démarchage je réussis à trouver du travail récurrent dans le Motion Design et à finalement accomplir mon rêve et rejoindre l’équipe d’une grande agence d’illustration: Illustrissimo.

Aujourd’hui vous faites donc partie d’Illustrissimo. Que vous apporte cette structure au quotidien ? Faire partie d’Illustrissimo est un véritable privilège. Cette agence est en effet extrêmement bien implantée dans le milieu de la publicité et bénéficie d’un important panel de contacts. Les publications et les opportunités pour moi en tant qu’Illustrateur se sont réellement multipliées de manière considérable grâce à l’appui d’Illustrissimo (dans le livre Illustration Now et le magazine Advanced Creation notamment).

La base de votre travail consiste à mélanger l’illustration et le photomontage… Comment procédez-vous en général pour vos créations ? Quelle place le dessin à la main prend-t ’il dans votre univers ? Lorsque j’étais à la recherche de mon style durant mes études, j’ai tenté de mélanger le dessin au photomontage car je dessine depuis toujours et c’est le dessin avant tout qui m’a fait rentrer dans le monde des arts graphiques. Mais au fil de l’évolution de mon travail je me suis aperçu que je me forçais à insérer du dessin ce qui desservait considérablement le résultat final. Maintenant je réalise juste un simple croquis pour avoir une idée des proportions et ensuite je commence le photomontage.

Vous êtes en quelque sorte un spécialiste des jeux de construction… mais les outils ont changé : vous êtes passé des Lego à Photoshop. Oui c’est tout à fait ça, mais la grande révolution pour moi avec Photoshop c’est le « ctrl+z « car en dessin on n’a pas le droit à l’erreur ce qui est très frustrant. Avec Photoshop je peux étaler ma vision de manière beaucoup plus précise grâce à cette possibilité de revenir en arrière indéfiniment car rien n’est irrattrapable sur ordinateur. Pour revenir sur le parallèle avec les lego, je pense qu’il est très important de garder une partie de son activité professionnelle ludique et de ne pas se prendre trop au sérieux. Mes illustrations sont souvent farfelues parce que je ne me fixe comme contrainte que de m’amuser et de fabriquer quelque chose que j’ai envie de regarder comme un enfant le ferait avec des Lego ou des Meccano. De plus je suis fils unique donc j’ai eu plus de temps dans mon enfance pour me consacrer à des jeux solitaires de ce type.

Vous avez un certain penchant pour les machines, les robots et la science-fiction… Je pense à Warponey ou Miss Red par exemple. Le cinéma a-t’il une influence sur votre travail ? Ces deux exemples expriment parfaitement la méthodologie que j’utilise lorsque je crée une illustration. Je pense dans un premier temps à la forme finale, en l’occurrence ici un cheval et une femme, ensuite je m’interroge sur le message. Pour Warponey il s’agit de représenter le côté guerrier et indomptable des indiens d’Amérique alors que pour Miss Red, au contraire, je voulais mettre en avant une énergie très people, très Hollywood. Lorsque tout ceci est clair dans ma tête, je réfléchis à comment cette forme composée de plein d’objets va fonctionner dans la réalité parce que pour que l’illustration prenne vie elle doit pouvoir exister, fonctionner dans un environnement, marcher, parler, agir. C’est un peu du Frankenstein graphique si on veut (rires) … C’est pour cela que mes images font penser à des robots, c’est plus par souci de fonctionnalité que par hommage à la science-fiction. Mais il est vrai que certains éléments comme les engrenages réapparaissent très souvent mais c’est plus pour leur beauté esthétique et parce que leur forme est très pratique pour exprimer une articulation.

La vidéo et le webdesign font également partie de votre univers et pour cela vous exercez via Inlandsis Studio. Que pouvez-vous nous dire sur cette agence ? Inlandsis Studio est une structure que j’ai créée avec un ami d’enfance Directeur commercial début 2011 au sein de laquelle j’exerce la fonction de Directeur Artistique. Nous nous spécialisons surtout dans le Motion Design donc l’animation 2D / 3D et nous collaborons avec de nombreuses agences principalement sur des projets corporate pour de grandes marques.

Vous avez d’ailleurs un site web très original. Quelle était l’idée de départ pour sa création ? L’idée était de refléter une partie du monde avec une spécialité : l’Amérique avec l’illustration, la Russie et le motion design, etc. Le but étant de faire voyager l’internaute et de lui faire vivre une expérience marquante. Le site devenait partie intégrante de mon travail plutôt qu’une simple vitrine sans personnalité.

Quels sont vos futurs projets publicitaires et personnels ? J’ai pour ambition de développer davantage Inlandsis Studio et de continuer l’aventure avec Illustrissimo tout simplement.

www.palmergd.com