Actuellement dans la mode, la tendance est à l’héritage. Alors pour mieux comprendre ce qu’il se trame derrière tout ça, on vous emmène en Angleterre découvrir une des marques phares depuis plusieurs années, Nigel Cabourn.

Nigel Cabourn, c’est avant tout l’histoire d’un vieux monsieur passionné depuis son enfance par les vêtements vintage. De sa passion il a fait un métier, créé une marque, devenue une référence de la mode héritage. Ses débuts remontent à 1971, lorsque durant sa dernière année d’études à l’Université de Northumbria à quelques encablures de Newcastle, il lance son petit label. Nigel Cabourn va alors s’inspirer de cette région froide et venteuse du Nord de l’Angleterre pour créer des vêtements d’extérieur, chauds et résistants.

Quarante ans plus tard, sa passion est intacte et sa philosophie de travail n’a pas changé. Il est intransigeant sur la qualité et les détails de fabrication. Les tendances ne le guident pas. L’Histoire est une source d’inspiration. Nigel Cabourn collectionne les pièces vintage depuis plus de trente ans : uniformes de l’armée britannique, vêtements de travail et d’explorateurs… Plus de 4000 pièces venues des quatre coins du globe. Un véritable trésor. Chaque collection a une histoire. La ligne Authentic, lancée en 2003, est inspirée de Sir Edmund Hilary et de son ascension de l’Everest en 1983. Elle marquait ainsi le 50ème anniversaire de cet évènement et honorait le travail des usines anglaises qui avaient conçu certains éléments spécialement pour lui. Cabourn est aussi un grand connaisseur du Japon et de ses techniques de fabrication. Ses voyages et ces procédés uniques en leur genre ont donné naissance à la ligne Mainline. Cette préoccupation permanente pour la qualité et les détails a fait son succès.

Pour sa collection hiver 2011, Nigel Cabourn a étudié de près les vêtements portés par les soldats britanniques durant la Première Guerre Mondiale. Les pièces phares affichent un style directement inspiré des tenues du roi George V et de son fils Edward VIII. Des tissus traditionnels, comme la laine et le coton, ont été trempés dans la cire pour imperméabiliser le tissu et permettre aux vêtements de résister aux éléments. Confort et isolation assurés avec la laine de Shetland, grandes poches accessibles sur les vestes ou Harris Tweed, Nigel Cabourn a encore une fois placé la barre très haut.

www.cabourn.com

© photo : D.R