Pionnier de la french touch dans les années 90 et figure de Super Discount ou MotorBass, l’indétrônable Etienne de Crécy se fait plutôt rare sur scène. Mais il était à Montpellier début décembre au Rockstore pour My Life is A Week End.

L’homme est discret et son génie dépasse largement les frontières de l’Hexagone. Aussi à l’aise pour la production que pour les remixes (Kraftwerk, Air, Morcheeba…), Etienne De Crécy est aussi un artiste visuel. Shows live inoubliables, clips vidéo 3D novateurs accompagnant des albums « électro-techno » au succès international, De Crécy appartient au panthéon de l’électro française. Inutile de citer toute sa discographie pour comprendre qui il est. Ses débuts remarqués en 1990 au Studio +XXX déboucheront deux ans plus tard sur le projet Motor Bass avec Philippe Zdar, l’ami de toujours. En 1995, leur premier opus Pansoul fera décoller sa carrière et la french touch qui le voit débouler un an après avec Super Discount, devenu une véritable référence. De Crécy s’entoure de ses amis et continue son ascension sur la scène électronique avec Solid, premier label indépendant français d’électro au sein duquel figurent également Alex Gopher et Pierre-Michel Levallois. La liste de maxis et d’albums sortis par la bande de potes ne fait que confirmer les talents de l’artiste qui s’associe avec le collectif H5 pour le graphisme, minimaliste et universel.

En 2000, Etienne De Crécy revient sous le feu des projecteurs avec Tempovision, porté par trois clips d’animation de son frère Geoffroy. Victoire de la musique pour le titre Am I Wrong ! Electro, techno, funk, house… l’artiste explore les styles et les mélange de manière si singulière. Rien n’est jamais figé avec lui. Sa spontanéité et sa créativité lui valent légitimement l’admiration sans concession du public, tant en France qu’à l’étranger. Super Dicount 2, maxis « Commercial EP 1 & 2 » sur Pixadelic, collaboration avec Kitsuné… sa productivité est à la hauteur de son talent. C’est son live « Beats ‘N’ Cubes », démarré en 2007, qui a suscité ces dernières années les critiques élogieuses de la presse et du public. Une cube géant de six mètre sur 6 à l’intérieur duquel De Crécy balance sons et vidéos étourdissants. De Crécy et l’électronique française, une d’histoire d’expérimentations.

www.myspace.com/etiennedecrecy

© photo : Marie De Crécy