L’été sera bleu, l’été sera « jean », l’été sera made in France. Bleu de Paname, jeune marque parisienne lancée officiellement en 2009 par Christophe Lepine & Thomas Giorgetti, revisite l’uniforme de travail sous toutes ses coutures. Focus.

Installés dans leur petite manufacture au cœur de Paris, Christophe Lepine, Thomas Giorgetti et leur designer japonais agitent le monde de la mode parisienne. Tout est parti d’une vidéo tournée à l’été 2008 qui va très rapidement créer le buzz autour de leur nouveau concept : imaginer le workwear du 21ème siècle en s’inspirant de l’histoire de la capitale et du streetwear actuel. Autant dire que le pari est osé, mais pas impossible. Quelques mois plus tard, le bouche à oreille ayant fait son travail, les acolytes lancent officiellement leur petit label en janvier 2009. Bleu de Paname, estampillé made in France et dont le logo représente deux pieds de biche entrecroisés, va redonner un nouveau souffle au denim.

« La mise en avant d’un savoir-faire inscrit dans notre patrimoine mais aussi une authentique volonté de montrer un produit bien fait et de bonne facture ».

Revendiquant un style de vie à la française, les jeunes créateurs entendent bien faire leur trou dans un univers surpeuplé de marques en tous genres. Mais l’essentiel est de se différencier en apportant de l’originalité, en mêlant fonctionnalité et esthétique, sans renier la qualité. Le ton est donné ! Durant les deux premières années de l’aventure, Bleu de Paname se concentre principalement sur le vestiaire masculin avec des collections aux noms évocateurs : « Les Métiers (SS09); Rungis (Fall09) ; Les Congés Payés (SS10) ou Uniforme (FW10). Des références marquées à Paris et à son glorieux passé, associées à une vision contemporaine. Le résultat est sans appel : les créations hybrides du petit label font grand bruit et ce n’est que le début.

Cette année, Bleu de Paname continue sur sa lancée avec « Apache », la ligne hommes printemps-été, inspirée du style vestimentaire des gangs parisiens du début du 20ème siècle. Moleskine, denim, chambray, gabardine et sergé croisé révèlent leur authenticité. Fort du succès des collections masculines, Thomas et Christophe décident de s’attaquer à la garde-robe féminine. Deuxième pari osé ! Est donc née « Midinette », qui rend hommage aux jeunes ouvrières parisiennes de la mode et de la couture du 19ème (appelées à l’époque Midinettes) avec des pièces phares comme la salopette, la combinaison ou la blouse. Des pièces à la fois classiques, modernes et intemporelles, confectionnées à partir de tissus nobles. Du travail made in France de qualité.

www.bleudepaname.com