Une révolution ne se fait jamais seul… La marque émergente pour homme Commune de Paris 1871 l’a bien compris, elle qui est née de la rencontre d’Alexandre Maïssetti, par ailleurs créateur de la marque Shaï Wear, de Sebastien Lyky, responsable image et illustrateur de son état, et d’Edouard Launay, spécialiste de l’objet et fondateur de l’agence Talkie Walkie. Trois univers différents mais complémentaires, en somme.

A ce trio fondateur viennent s’ajouter de multiples collaborateurs ponctuels ou récurrents au fil des collections. La créatrice de bijoux Adeline Cacheux travaille de concert avec eux depuis les débuts, Julien Langendoff et David Yaya du groupe Herman Dune ont dessiné des modèles en série limitée pour leur première collection, ainsi que, cette saison, l’illustrateur et graphiste Jean-Michel Tixier (également connu pour ses collaborations avec Kenzo, Nike, mais aussi Air et Sébastien Tellier). Plus que d’une marque, il s’agit donc ici d’un univers dont les multiples intervenants possèdent des valeurs créatives communes tout en venant d’horizons différents… On parle même d’une collaboration prochaine pour une série de gants avec la maison Fabre, qui ferait suite à la création déjà effective d’une série limitée d’objets en porcelaine, de bougies et d’une eau de cologne Commune de Paris 1871, réalisés en partenariat avec Astier de Villatte, et présentés aux salons Maison et Objet et Rendez-Vous.

« On sera bientôt nombreux à être des Communards convaincus ! »

Une affaire de grande famille, en somme, avec le but délibéré d’allier modernité, avant-garde et savoir- faire artisanal, tout en apportant une attention particulière aux détails et aux finitions (cols, boutons de manchette, coutures…). Au final, les idées et le savoir-faire croisés de tout ce beau monde débouchent sur une collection sobre mais décalée, à base de lignes épurées et de matières nobles (coton, cachemire, soie, mérinos…). Chemises légèrement cintrées y côtoient T-shirts sérigraphiés aux motifs originaux mais toujours empreints d’humour et de sobriété, pulls en mérinos ou en cachemire, polos sobres et élégants. Le choix des teintes de cette saison respecte les mêmes codes de sobriété nuancée de détails plus urbains : bruns, camels, beiges, tons de terre chauds et naturels, bleus profonds, le tout souvent relevé de touches de rouge vif et de safran. A noter qu’un soin particulier est également apporté à la ligne accessoires, avec des foulards en soie aux motifs exclusifs, des sacs, des cravates, des bijoux, des broches en forme de cocarde qui résument parfaitement l’esprit chic mais plein d’humour de la marque, mais encore des objets du quotidien, tels que des éventails, des coussins et même du papier peint.

© photo : Nathaniel Aron

www.communedeparis.fr