A la fois classiques et modernes, les collections de Raf Simons revisitent le vestiaire masculin avec beaucoup de classe et d’innovation. Portrait d’un couturier belge féru de cultures underground.

Raf Simons n’était pas prédestiné à devenir un jour couturier. Né à Neerpelt en 1968, le créateur belge a connu un parcours plutôt atypique qui l’amène dès sa jeunesse à se passionner pour la création au sens large. Diplômé en 1991, il intègre le studio de design de Walter Van Beirendonck au sein duquel il est chargé de la présentation et de la décoration des showrooms et collections.

Sa carrière débutera comme designer de meubles pour galeries et particuliers.

Raf Simons opèrera pourtant quelques temps plus tard un radical changement de cap sur les conseils de Linda Loppa du département Mode de l’Académie Royale d’Anvers (établissement dont est également sorti Kriss Van Assche). Doué pour le dessin et amateur de mode masculine traditionnelle, Raf Simons fonde son label en 1995. Nous connaissons la suite. Le vestiaire masculin est totalement revisité par le jeune créateur avec des collections à la fois classiques, sans être retro, et modernes, inspirées par l’art, la musique et les cultures contemporaines underground. Les vêtements pour hommes prennent une toute autre allure, un style résolument novateur est né. Son travail est un véritable melting-pot artistique où l’homme moderne affirme haut et fort son indépendance, assume ses attitudeset fait preuve de caractère

Mais en 2000, couronné de succès, Raf Simons lâche les rênes de son entreprise, désireux de prendre du recul sur son activité et lassé par le côté business du métier. De nouvelles directions se présentent et il refusera même une proposition de Gysemans Clothing Industry. Sa prise de distance avec les affaires ne sera pourtant pas très longue puisqu’en 2001, il fait son come-back avec une petite équipe de collaborateurs.

L’innovation est toujours au coeur de son processus de création. Même si les références historiques et classiques sont toujours présentes, les vêtements de Raf Simons traduisent parfaitement sa vision du présent et du futur. Au fil du temps, les collections se sont considérablement étoffées : recherche permanente de nouveaux tissus et textures, coupes modernes… tout en conservant leurs ingrédients de base. En 2008, il s’associe à Linda Farrow avec qui il met au point des gammes de sacs, chaussures, lunettes de soleil et autres accessoires de mode, puis inaugure ses deux premières boutiques au Japon, à Tokyo et Oaska. Eastpak et Fred Perry collaborent également avec lui chaque saison.

Erigé au rang de « Grand Couturier » depuis une dizaine d’années, Raf Simons souhaite faire grandir son entreprise et entreprend une restructuration en 2004 afin d’élargir sa zone de distribution en Europe et en Asie. L’année suivante, il lance Raf by Raf Simons puis est nommé Directeur de la création des lignes homme et femme chez Jil Sander. Pour l’hiver prochain, Raf Simons a une nouvelle fois choisi de travailler sur les costumes. Un mélange de couleurs, de motifs, de coupes et volumes étonnants.

© photo : D.R

www.rafsimons.com