Fin de journée en terrasse ombragée place de la Canourgue, on a bien failli ne pas l’apercevoir dans la foule discrète et tranquille qui savoure un instant de calme et de volupté apéritive, mais Laurent Pastor est à l’heure pour nous présenter les dernières nouvelles de son bébé musical, le label Astro Lab.

Peux-tu nous rafraîchir les idées sur les origines d’Astro Lab ? Astro Lab est un radioshow depuis déjà 5 ans. On peut l’écouter on line via notre blog, notre site et les grands réseaux sociaux comme Facebook, ou encore via I tunes. On peut dire que nous récoltons une belle audience, notamment auprès des japonais. J’ai débuté ce show comme un moyen de faire partager tous ces disques sur mes étagères, je suis un peu «chercheur de disques «, toujours à l’affût et j’ai pas mal de perles qu’on joue peu ou pas en club, des disques d’habillage sonore, d’ambiance, des edits rares. Le blog est aussi nourri par Fanny, notre graphiste, aka Miss Van Der Rohe ou d’autres contributeurs, pour la plupart des artistes du label, comme Photonz (de plus en plus connu depuis ses remix d’Alice Russell).

Comment le show a-t-il évolué en label ? J’étais à la base de Wool Records avec Franck Rabeyrolles du magasin Wool Music (NDLR plus connu désormais sous les pseudos de Double U et Franklin) mais nous avions des divergences de direction artistique. Je me suis interrogé sur le sens à donner à un nième label, j’avais le souhait de disques qui perdurent et en même temps, j’ai eu envie de suivre mes moods du moment, éclectique donc mais qualitatif. Nous avons commencé par des split singles de 5 morceaux, tirés à 500 exemplaires, désormais épuisés mais qu’on pourrait represser éventuellement un jour. Le premier, Juicy Swedish Girl, associait Pilooski et Mike Ladd avec l’idée de confronter des noms référents à d’autres moins connus. Avec une palette nuancée du rockabilly à la house de Detroit… il y a eu des séries autour de certains artistes comme Pilooski ou Shit Robot. Nous en sommes à la quinzième références en quatre ans, d’abord uniquement des sorties vinyls, puis CD mais toujours pas de numérique.

Le parti pris d’un artwork de qualité nous a frappé chez Astro Lab… Oui c’est Fanny Rognone, architecte et graphiste, qui s’occupe de tout le travail graphique. Je l’ai rencontrée lorsqu’elle habitait à Nice et m’avait invité à jouer avec elle, en tant que DJ. J’ai toujours apprécié son travail qui colle parfaitement à l’image que je me fais de la musique que nous produisons. Son travail est précurseur et d’ailleurs on m’a signalé récemment des similitudes dans une pochette de Fuck Buttons ou un logo du MOMA ! Elle réside désormais en Allemagne.

Tu te produis encore régulièrement comme DJ ? Ce n’est pas mon activité à temps plein, ce qui m’évite de me prendre la tête avec le booking, comme çà pouvait être le cas à Paris, où je jouais parfois 4 soirs par semaine… Actuellement je joue régulièrement à Montpellier au bar le Huit, où j’aurais une résidence avec fermeture tardive à la rentrée, ainsi qu’à Paris aux soirées Bam Bam Jam. Il m’arrive aussi de jouer lors de mes déplacements où je combine tourisme et musique, comme à Barcelone ou à Lisbonne où je joue cet été.

Tes meilleurs souvenirs de clubs? J’apprécie vraiment les grandes salles et leur énergie pour jouer. Sinon le Lux à Lisbonne justement, le Subclub à Glasgow ou les Optimo avaient une résidence et où le sound system est incroyable, ainsi que le public.

Qu’est-ce qui t’inspires en ce moment ? Quelle actualité pour le label ? Plein de choses, mes émotions peuvent être musicales mais pas que. En ce moment je suis en plein trip aveyronnais où j’ai fait le plein de photos. Je dirais aussi New-York et Palm Springs, où Doisneau a fait tout un travail photographique méconnu. Au niveau musical mes souhaits se réalisent naturellement avec les sorties de Anthony Shakir et Osborne. Non vraiment dans ce label, il n’y a aucun choix que je regrette. Prochainement nous allons sortir Tim Fairplay du groupe Battant. Et en Septembre, j’accueille Cosmo Vitelli au Huit le 9.

Interview : Céline Floret

http://astrolabrecordings.blogspot.com