Marque californienne phare des sports de glisse dont le skateboard, Vans est devenue en 44 ans d’existence un vrai petit empire où se mêlent différents univers : chaussures, musique, évènements… Retour sur l’origine et les dates marquantes de son histoire.

Rappelez-vous bien du 16 mars 1966. Ce jour-là, Paul Van Doren et ses trois associés ouvrent leur première boutique à Anaheim, en Californie. Le concept de la compagnie Van Doren Rubber est à l’époque unique en son genre : fabriquer les chaussures en usine et les vendre directement au public. Ce 16 mars au matin, les 12 premiers clients commandent leurs chaussures qui leurs seront livrées l’après-midi. Ce premier modèle n’est autre que la Vans #44 deck shoes, plus connue aujourd’hui sous le nom d’Authentic. Rapidement, le bouche à oreille fait son travail et les skaters adoptent les Vans au début des années 70. Ils en apprécient notamment la robustesse.

En 1976, un nouveau modèle fait son apparition, la Era, dessinée en collaboration avec les célèbres Tony Alva et Stacy Peralta; Elle deviendra une référence pour toute une génération de skaters. Suivront la Old  Skool, la Sk8-Hi ou encore la Slip-Ons, qui rencontreront également un immense succès. Au fil des années, le phénomène Vans Off the Wall prend de l’ampleur. La folie s’est emparée de la Californie qui accueille déjà 70 magasins. D’autres Etats américains et certains pays étrangers commencent eux-aussi à être touchés par la vague avec le lancement de la distribution internationale. Les Classic Slip Ons font un véritable carton et leurs débuts au cinéma, aux pieds de Sean Penn en 1982.Petit à petit, Paul Van Doren se met en retrait et la marque élargit sa gamme pour toucher d’autres sports : base-ball, basket ball… Malheureusement et malgré les ventes, Vans va connaître de sérieux problèmes de trésorerie.

Mais l’histoire ne va pas s’arrêter là.Van Doren fait son retour à la tête de l’entreprise et met en place un plan d’économies. Les salariés n’obtiendront pas d’augmentation pendant trois ans et continueront à privilégier la qualité de fabrication des chaussures.En 1987, Vans refait surface puis est rachetée un an plus tard par un fond d’investissement. Ce dernier va développer considérablement la présence de Vans à l’étranger avant le lancement du modèle Steve Caballero, en 1989. Les années 90 et 2000 sont synonymes de renouveau pour la firme californienne. Elle conquiert de nouveaux marchés à l’image de la musique avec le sponsoring du Vans Warped Tour, ou le snowboard avec le lancement de la ligne de boots (1995). Autre évènement majeur sponsorisé par la marque, le Vans Triple Crown Series regroupant skate, BMX, surf, wakeboard, snowboard, motocross… puis l’ouverture du Vans Skatepark à

Orange County en 1998. Partenaire majeur de manifestations sportives et musicales, Vans a développé sons savoir-faire pour devenir une des marques les plus connues de la planète. Au cinéma, Vans renforce également sa présence au cinéma dans le film Dogtown and Z-Boys, racontant l’origine du skateboard.

Toujours prête à innover, Vans lance la gamme Vault en 2003, ponctuée de collaborations avec Luella Bartley et Rebecca Taylor. Un an plus tard, c’est la naissance de Vans Customs sur le site web, qui donne la possibilité de créer sa propre Classic Slip-ons et Old Skool grâce à une combinaison de plusieurs centaines de couleurs et de motifs. Autre grande nouveauté dans l’univers de la compagnie, le Vans Downtown Showdown, concept né dans les studios Universal qui propose à différentes marques du milieu de créer des obstacles pour le skate.

Il y a quatre ans, Vans fêtait ses 40 ans d’existence et lançait Vans Apparel, ligne de vêtements pour hommes et femmes. En 2009, sortait Vans : Off The Wall, Stories of Sole fromVans Originals, ouvrage publié par Harry N. Abrams qui raconte l’histoire d’une ascension fulgurante, partie de Californie.

www.vans.com