Bonjour Trbdsgn, pouvez-vous vous présenter à nos chers lecteurs ? Vous êtes trois c’est bien ça ? Parfaitement, on est trois : Onde, Honda, Hobz. Mais vu le temps qu’on passe ensemble et notre haut degré d’affinité, il y a des jours où on a l’impression d’être une seule et même personne… (rires). Nous sommes trois potes originaires de Paris et sa proche Banlieue. Issus du mouvement graffiti des années 90, on a fondé le collectif en 2001. Puis le TRBDSGN (Turbo Design) est officiellement né en 2006, l’objectif étant de pouvoir pleinement réaliser des projets qui nous tiennent à cœur de façon indépendante.

D’où vient ce nom sous lequel vous exercez votre art ? Oulaaa, c’est une longue histoire… mais pour te la faire courte ça s’est passé de la manière suivante : au moment où nous commencions à peindre ensemble, on voulait un nom qui sorte des trois lettres types qui sont habituellement utilisées pour nommer les crew dans le milieu graffiti. De plus, à l’époque Hobz finissait ses études de design et Honda était bien branché «muscle cars» des années 70 donc c’est tout naturellement qu’on avait trouvé le nom Turbo Design qui traduit bien notre volonté d’aller au delà de ce qui existe déjà. Puis, pour accentuer cet aspect, Onde a eu l’idée de supprimer toutes les voyelles rendant le nom imprononçable avec comme effet de nous faire connaitre davantage de la manière suivante : « je ne sais pas prononçer votre nom mais j’adore ce que vous faites ». Du coup, ce n’est pas passé inaperçu, c’est resté dans les esprits et c’est un peu devenu notre marque de fabrique.

Trbdsgn, c’est du plein temps ou vous avez des jobs à côté ? Le TRBDSGN fait partie intégrante de notre vie : on mange, on respire et surtout on pense et on créé Turbo Design du matin au soir. (rires) Par contre, on ne peut pas dire qu’on en vit à cent pour cent. Chaque membre du groupe a sa propre activité à côté. Onde est Directeur Artistique dans une agence de communication et d’évènementiel, Hobz est designer free-lance dans tout ce qui touche à la décoration et l’architecture d’intérieur ; enfin depuis trois ans Honda est plasticien à plein temps et expose régulièrement dans différentes galeries. Le Studio est aussi pour nous une façon de pouvoir travailler ensemble sur des projets variés.

Il y a, si j’ai bien compris, des projets communs et parfois d’autres en solo … Exactement ! C’est selon les périodes. Ça a pour avantage de nous renouveler artistiquement parlant. La recherche plastique et graphique de chacun apporte forcément de la fraîcheur dans nos prods, ce qui nous permet d’éviter de tourner en rond, c’est à chaque fois comme un challenge. Dernièrement, on a exposé chacun en solo, même si il est vrai que Honda, de par son activité perso, est celui de nous trois qui expose le plus régulièrement.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre sphère créative, vos influences, vos sources d’inspiration ? Elles sont très variées. En règle générale on réagit facilement à quelque chose qui sort de l’ordinaire que ce soit à travers l’idée qui en découle ou par la manière dont ça a été fait. Cela peut passer par l’architecture, la photo ou l’art contemporain, mais le plus souvent, ce sont des idées qui nous sortent de la tête sans savoir comment. Actuellement, en ce qui concerne nos peintures, on porte un soin particulier au lieu et au support car ils jouent beaucoup sur notre travail. On aime jouer avec l’environnement du spot, même si cela se vérifie plus souvent en terrain que dans la rue.

Comment faites-vous pour collaborer avec des grosses structures comme Kidrobot, Absolut et SNCF ? C’est le bouche à oreille qui fait tout le travail. Les projets aboutissent ou non, mais on n’a jamais eu à chercher ou à démarcher de clients ou d’agences. Nous avons cette chance d’être contactés directement, ce qui est plutôt une bonne chose car la plupart du temps le client connaît notre travail, l’apprécie et donc nous laisse carte blanche sur les créas.

Parlez-nous un peu de ces nouvelles techniques et matières que vous utilisez… On ne peut pas vraiment dire qu’on cherche à développer de nouvelles techniques ou à utiliser de nouveaux matériaux, c’est plutôt eux qui viennent aussi vers nous et à ce moment-là on va réfléchir à comment les réutiliser à bon escient. On fait aussi souvent avec ce qu’on a sous la main…de l’acrylique, des bombes, de la ficelle, de l’adhésif… Par exemple quand nous avons créé notre propre ligne de mobilier sous le nom de « projet autonome », nous recherchions un matériau léger, facilement usinable et imprimable. De ce fait notre expérience dans l’évènementiel nous a tout simplement conduit vers les fabricants de PLV. Chacun y va de sa découverte, de ses propres petits « tests » ! Il faut toujours aller de l’avant et tester de nouvelles matières, techniques,… Dans nos projets persos, Honda aime le travail du béton sur ses toiles, Onde lui, c’est le papier, les découpes, le travail des ombres.

Quel regard portez-vous sur le graphisme français ? Pas des meilleurs….même si beaucoup sont très forts et créatifs, à tel point qu’on peut parler d’artistes pour certains. Malheureusement, il est bien connu qu’en France, la mentalité au niveau du graphisme est assez spéciale et surtout « nombriliste ». Le français est assez frileux et c’est bien dommage. Mais malgré tout, on aime penser que les mentalités changent peu à peu.

Pouvez-vous nous parler un peu de vos projets en cours et des prochains ? On n’a pas vraiment de projets en cours. Trouver un atelier (d’ailleurs si vous avez des pistes – rires ), continuer à peindre encore et encore, un long road trip au Canada pour Hobz et Honda, et travailler ensemble sur de belles réalisations, des expos… En tout cas, la rentrée 2010 risque d’être très active pour le Turbo.

Pour vos dix ans l’année prochaine, vous avez prévu quelque chose ? Ah ouaiiiiis … dix ans déjà … évidemment qu’on a prévu quelque chose et ce sera énorme, du jamais vu, de l’exceptionnel qui fera date dans l’histoire de l’art… (merde, merde, merde, on n’est pas dans la merde) … vous verrez bien … ça vaudra le déplacement (rires). En tout cas, vous en serez les premiers informés.


www.trbdsgn.net